La folie des 5 livres...

Depuis que le nouveau billet de cinq livres est sorti en Grande Bretagne, c'est un peu la folie sur les réseaux sociaux, ou sur les plateformes de vente et d'enchères comme eBay. A la vente, les tous premiers billets s'y échangent à des prix dépassant souvent 50 ou 100 fois leur valeur en marchandise, à des collectionneurs qui veulent des billets portant les tous premiers numéros de série dans un état impeccable, ou présentant au contraire des défauts de fabrication qui ne font qu'augmenter leur rareté. Parfois la vente ne va pas jusqu'à son terme, et des personnes ont placé des enchères bidons qu'ils ont ensuite rétractées (comme cette enchère à £60 000 ou je sais plus combien de livres sterling !!), au grand désespoir du vendeur.
 Il y a une certaine atmosphère de chasse au trésor en ce moment en GB où tout le monde vérifie le numéro de série du ou des billets que l'automate ou le vendeur vous a remis, espérant décrocher un des AA01, tiré à presque un million d'exemplaires. Le tout premier billet imprimé, le AA01 je-sais-plus-quoi (je retrouverai le numéro complet) a été offert à la Reine, donc inutile d'espérer se le voir remettre et toucher ainsi le gros lot. Par contre j'ai pas compris pourquoi le AK47 est supposé avoir une telle valeur. Tout le monde semble chercher son AK47 sur eBay. Snif snif, je n'ai ni AA01 ni AK47, donc le jackpot n'est pas pour moi. J'ai toutefois quelques AK40 et AJ45, je vais donc me précipiter en courant chez un expert pour connaître leur valeur réelle, puisqu'il est désormais admis qu'un billet de cinq livres vaut en réalité beaucoup plus que ça. S'ils ne valent malheureusement que £5 pour l'instant, je peux toujours les garder et attendre une petite centaine d'années pour pouvoir, enfin, les revendre sur eBay à leur juste prix.
Je trouve ça assez incroyable que des gens soient prêts à dépenser de telles sommes pour un billet de banque, mais finalement, on peut se dire que c'est un investissement comme un autre. Ou alors, ce sont des collectionneurs fous comme il y en a un certain nombre en GB. Personnellement j'aurais plutôt tendance à vouloir garder un ancien billet comme souvenir, comme je l'ai fait pour les francs, et les quelques autres devises de ma (petite) collection de pieces et billets, comme le Mark, la Lire... également disparues depuis l'arrivée de l'euro, mais ça n'engage que moi.
Maintenant, ce billet, de quoi a-t-il l'air ?
Voici l'ancien :


Et voici le nouveau, qui est en fait un peu plus petit :



De l'autre côté du nouveau, il y a Winston Churchill, et les parties blanches que l'on voit sur le scan ci-dessus sont en fait transparentes avec un filigrane à l'intérieur. Une garantie de plus contre la falsification. Certains pensent que les faussaires parviendront tout de même à imiter ces nouveaux billets, alors autant savoir tout de suite à quoi ressemble un vrai.

Le fait que tout le monde vérifie ses numeros de série et attache une telle importance à ce nouveau billet de £5 n'est dû à mon avis qu'à l'espoir de trouver le billet rare et le revendre avec un gros bénéfice, car quand on écoute les opinions des Britanniques au sujet de ce billet, personne ou presque ne semble l'aimer. Fabriqué dans une sorte de plastique (polymère) supposé le rendre indestructible (au contraire de l'autre qui, il est vrai, devenait tout chiffonné et moche au bout de trois échanges), il est difficile à plier pour le fourrer dans son porte monnaie, à moins de marquer le pli au fer à repasser, et puis tout le monde trouve les couleurs moins belles, plus criardes que sur l'ancien billet.

Autre problème engendré par l'arrivé de ce nouveau billet : vu qu'il est reputé indestructible (le truc à jamais dire, un peu comme le Titanic qui était supposé insubmersible), du coup tout le monde essaye de le détruire, afin de verifier ces déclarations, et toutes les méthodes sont bonnes. La Reine et Winston ont vraiment de la patience de supporter ça

Il est évident que le billet résiste tant qu'on ne s'acharne pas trop dessus ou qu'on n'emploie pas les grands moyens. Espérons que les gens qui ont finalement réussi à amocher irrémédiablement leur "fiver" ont pris la précaution, au préalable, de verifier le numéro de série, et qu'ils n'ont pas détruit un fabuleux AA01 ou un très précieux AK47...


24 octobre 2016
Posté dans la catégorie